• Maxwell ne nous a pas convaincu avec son album Black
  • Les vacances de Drum-bass
  • Vidéos Jazzistic #3
  • Chic & Tangoterje : I Want Your Love
  • The Herbaliser : Same As It Never Was
  • Felt présente son 3° opus sur Rhymesayers
Drum-bass. Entrée, Plat, Dessert pour les oreilles, Thé offert !

Devenez partenaires de Drum-bass

Drum-bass, le magazine qui groove dans ta cuisine

Live Report : Wax Tailor & The Mayfly Orchestra au Grand Rex le 8 novembre dernier Cd/Dvd Live At Olympia 2010

Commenter
Live Report : Wax Tailor & The Mayfly Orchestra au Grand Rex le 8 novembre dernier

Alors que les murs lumineux de la façade du Grand Rex éclaire la foule qui se masse, le compte rebours s’affole… La consigne ? Etre présent pour 20 heures. Eh oui, pas de première partie et pour cause…

Bande-annonce du concert de Wax Tailor à L’Olympia

Lorsque l’on entre dans l’immense salle art-déco, la scène est déjà occupée par une trentaine de sièges disposés en arc de cercle sur trois niveaux autour des machines du Tailleur de Cire ! Je vous avouerai que j’avais quelques réticences sur ce concert… Qu’est ce que cela aller pouvoir bien donner ? Qui des instruments ou des machines auraient le ‘dernier mot’ ? Les cuivres vont-ils couvrir les cordes ? Les beats de JC (le vernonnais Jean Christophe l’instigateur du projet Wax Tailor) vont-ils écraser les xylos du pauvre percussionniste juché en haut de scène a coté d’un gros gong digne de la scène d’anthologie du Royal Albert Hall dans ‘L’Homme Qui En Savait Trop’ du grand Alfred (dont est tirée la mythique chanson ‘Que Sera’ de Doris Day repris par Wax Tailor) ! Bref pleins d’interrogations mais aussi d’excitations l’heure avançant…

L’obscuration tombe dans la salle quand les musiciens du Mayfly Symphony Orchestra (de l’Opéra de Rouen) s’installent a leur place. Chacun fait ses derniers essais sur son instrument donnant ce son caractéristique du début de chaque concert classique ! Puis JC et Didier Benetti le Chef d’Orchestre, le ‘plus funky de France’ s’installent a leur tour.

Ca y est… la section cordes brise le silence de la salle et boom… Je suis sur le "cul" !!! Les premières notes de ‘In The Mood For Life’ ouvrent donc ce concert de manière magistrale et petit a petit les programmations et les scratch de JC se fondent a la symphonie. Mes réticences se sont évanouies. Cela fait plus d’un an qu’ils travaillent sur ce projet et çà s’entend, coup de chapeau en passant à Julien Depardieu qui géra le sound designing. Les musiciens sont à l’aise avec l’univers sonore Wax Tailor et surtout avec un public auquel ils ne sont pas forcément habitués dans les salles d’opéra traditionnel...

(...) Une chose qu’on peut retenir de ce genre d’expérience, c’est combien un orchestre symphonique peut être groovy ! (...)

Tous les morceaux gagne en intensité, en profondeur et les interventions vocales plutôt bien ressenties. S’il n’y avait aucun doute d’entendre haut et fort les rappeurs Mattic et FP et Green T de A.S.M. on pouvait avoir des réserves sur la voix fluette et délicieuse de Charlotte Savary. Eh bien non, elle a trouvé ses marques avec en point d’orgue ‘Dry Our Eyes’ uniquement accompagné par l’orchestre. M.A.G.I.Q.U.E...

Mais ce qui va vraiment rester gravé dans ma mémoire c’est lorsque l’orchestre entame le thème de ‘La Chanson de Solveig’ de Edvard Grieg… Je suis scotché à mon siège, puis JC distille peu a peu le beat de ‘Sometimes’ qui s’inspire de l’œuvre de Grieg. Ce qui m’a estomaqué c’est d’entendre la section cordes semblant se sampler elle-même !

Une chose qu’on peut retenir de ce genre d’expérience, c’est combien un orchestre symphonique peut être groovy  ! Fallait voir le Chef d’Orchestre Diider Benetti remuer son derrière sur ‘Positively Inclined’ ou ‘Say Yes’… Et JC de prévenir les agents de sécurité du Rex, que ce soir on est pas là pour Jo Dassin (allusion a la comédie musicale qui fut joué dans cette salle juste avant) et que le public ne pouvez rester sagement assis sur leur sièges !!! D’ailleurs la mezzanine et le balcon se souviennent avec forte résonance de ‘Say Yes’ !!!

Une belle soirée donc, une belle fusion musicale qui je l’espère se retrouvera sur disque… Ils sont forts ces normands…

Cd/Dvd Live At Olympia 2010

Parallèlement a cet événement, On trouve en bac, un double cd/dvd du live a l’Olympia de Wax Tailor en mars dernier. Plus de deux heures ou vous pouvez retrouver l’ambiance surchauffée des classiques du Wax ! Qui plus est, la réalisation est vraiment de qualité. En bonus, un film de plus d’une heure sur les coulisses de la tournée WAX TOUR 2010. Des Etats Unis au Japon en passant par les arènes de Nîmes ! Des plus grandes salles et festival (Solidays par exemple) au plus intimistes (comme a Hambourg en Allemagne), l’ambiance et l’envie reste la même pour la team, offrir un bon show. Interview des protagonistes, guest de choix comme Alice Russell. La plus belle réussite du projet de JC, celle d’avoir réussie a faire se rencontrer des talents des 4 coins du monde venant du jazz, du hip hop, de la pop… et çà marche ! Personnellement, je suis depuis le début l’aventure Wax Tailor, de voir l’ampleur mondiale du projet aujourd’hui… je reste bouche bée !

Coup de coeur , Electro-Groove , Hip-Hop , Jazz , Live , Wax Tailor

Sois le premier à commenter

Fanpage facebook

A propos du site

Amateurs, connaisseurs, artistes, dj's ou internautes curieux de musiques nouvelles se croisent sur le magazine créé en 2000 par danYdan.
Drum-bass est un magazine collaboratif qui propose une information pointue et exhaustive sur la musique électronique et plus particulièrement sur les musiques broken beat et future jazz. Le magazine vit au rythme des concerts, des sorties de nouveaux albums et des rencontres avec les artistes.

Plus d'infos sur les rédacteurs du site.