• Prime Numbers : les mathématiciens de la deep anglaise !
  • Le top 5 de la rédaction : danYdan
  • Sage Francis : Human the Death Dance
  • Stéphane Fernandez Group : Mana Ia
  • Trevor & Lisa : The Night Of The Wolf + vidéo
  • Voice : Live & Interview
Drum-bass. Entrée, Plat, Dessert pour les oreilles, Thé offert !

Devenez partenaires de Drum-bass

Drum-bass, le magazine qui groove dans ta cuisine

2009, l’année de la renaissance de Q-Tip

Commenter
2009, l'année de la renaissance de Q-Tip

Premier article de Bishop, le nouveau rédacteur de Drum-bass. Bonne lecture a tous.

Il y a 20 ans, Johnathan Davis alias Q-Tip fondait avec Malik Taylor (Phife Dawg) et Ali Shaheed Muhamad, l’un des groupes les plus emblématiques du Rap U.S, A Tribe Called Quest. Aujourd’hui et après quelques galères avec son ancienne maison de disque, l’homme à la voix nasonnée la plus célèbre de la planète hip hop fait son grand retour avec ‘Renaissance’ son album le plus aboutit à ce jour. Revenons un peu sur le parcours de ce monstre sacré du rap américain.

10 avril 1970, Jonathan Davis né à dans le quartier d’Harlem, à New York. Il grandit dans le Queens, célèbre banlieue new yorkaise où il fait la connaissance de Malik Taylor. Entre les 2 kids s’instaurent un lien d’amitié. Tous 2 scolarisés au collège Murray Bergtraum, à manhattan, ils rencontrent Muhamad avec qui ils se produiront sous les pseudos de Mc Love Child (John), Crush Connection (Malik) et DJ Muhamad. Les 3 amis officialisent le groupe A tribe Called Quest en 1988. Mc Love Child devient alors Q-Tip, en référence au quartier du Queens. Il s’en suivra ce que l’on sait : 1 style novateur (mélange jazz rap, textes rejetant la violence), 5 albums avec Phife ‘Malik Taylor’ Dawg et Ali Shaheed Muhamad, des tournées et des succès interplanétaire comme « can i kick it » « award tour » « bonita applebum » « electrical relaxation » ou bien encore « scenario ».

Incroyable Live de Q-Tip avec Busta Rhymes - Jump Jump !!!!

Avec sa voix nasonnée, son sens de la tchatche et son sens inné de la rime, Q-Tip fait mouche et devient en peu de temps l’un des rappeurs américains les plus courtisés des 90’s. On se souvient des duos mémorables avec Phife « 1ce again », « we’ve got the jazz », Janet Jackson sur « got til its gone », Deee Lite « groove is in the heart », Raphael Saadiq « get involded »)

Parallèlement à sa carrière de rappeur, Q-Tip est aussi producteur (The Abstract en solo et The Ummah en compagnie de Ali Shaheed et du regretté Jay Dee) pour des artistes comme Nas ( « One love ») Mobb Deep (« temperature’s rising », « drink away the pain ») Mariah Carey (« Honey ») ou Whitney Houston (« Fine »).

Des tensions entrainent la dissolution de ATCQ en 1998. Q Tip se lance alors dans une carrière solo, son premier album Amplified (co-produit) avec Jay dee sort en 1999, il sera disque d’or. Dans l’ensemble le disque se veut une variante entre fusion jazz et hip hop rock pop. Alors que tout le monde encense surtout les singles « vivrant thing » et « breathe & stop » ( 2 plus gros succes commerciale de l album) , je retiens surtout le groove surpuissant de « wait up » et « things u do » , les saveurs retro funk de « lets ride » ou latino jazz de « n.t » en duo avec Busta Rhymes.

Q-Tip - Gettin Up (Live at Knitting Factory)

3 ans plus tard il revient avec Kamaal the abstract (référence à Kamaal John Fareed, son nom de convertit à l’islam) un disque de rap abstrait et assez expérimental (melange de retro soul, freejazz, rock et funk) qui ne sortira jamais (sauf a la sauvette) car jugé peu commercial par Arista, son ancienne maison de disque. Meme si cet opus donne dans l experimental, le groovy free-jazzeu « do u dig u » et le jazzy classieu « even if it is so » rassurent les fans de la premiere heure. Q tip ne niera jamais sa déception concernant le comportement de Arista a l egard cet album. Cependant fort du soutien du grand public, il serait actuellement en negociation pour la sortie de ce second opus.

Outre les casquettes de producteur et rappeur, Q tip est aussi acteur, il a nottament joue dans poetic justice , prison song (film qu il a co ecrit) et she hate me de Spike Lee

En 2006, A Tribe Called Quest se réunifie pour une petite série de concerts. L’année suivante, Kamaal signe un contrat avec Universal Motown.

Renaissance Rap

Son nouvel album The Renaissance (coproduit avec Jay Dee) est sorti le 4 novembre 2008, jour d’élection de Barack Obama à la maison Blanche... En tant que grand fan, je trouve que l’ambiance générale de cet opus me rappelle fortement l’univers ATCQ (sonorités jazzy -ambient, textes posés) avec une dose de funk en plus et un q tip en grande forme, vocalement parlant. Mentions particulieres au smooth jazzy « life is better » en duo avec Norah Jones, « shaka » (dédié à Obama) le jazzy poétique « you » et le rétro funky « getting up ».

Bon ben, outre l’élection de Barack Obama, 2009 aura aussi vu la renaissance de Q-Tip. De quoi augurée des bonnes choses pour les temps à venir, nan ?! ; )

A titre d’info, Q Tip sera en concert exceptionnel le 9 mars prochain a l’Elysee Monmartre, a Paris.

Discographie de Q-Tip

  • Amplified (Arista)
  • Kamaal the Abstract (Arista)
  • The Renaissance (Motown Universal)

Sites internet

Coup de coeur , Hip-Hop , Video

Sois le premier à commenter

Fanpage facebook

A propos du site

Amateurs, connaisseurs, artistes, dj's ou internautes curieux de musiques nouvelles se croisent sur le magazine créé en 2000 par danYdan.
Drum-bass est un magazine collaboratif qui propose une information pointue et exhaustive sur la musique électronique et plus particulièrement sur les musiques broken beat et future jazz. Le magazine vit au rythme des concerts, des sorties de nouveaux albums et des rencontres avec les artistes.

Plus d'infos sur les rédacteurs du site.