• Dego & Kaidi Tatham : A Next Set A Rockers + vidéo
  • [Contre Temps 2009] Yarah Bravo en Live vidéo HD
  • DVD + CD - Arambole Experience : Volume 2 + vidéo
  • Jeu Concours Jazz Attitudes
  • Shingo Suzuki « The Abstract Truth »
  • Kormac : Good Lord EP
Drum-bass. Entrée, Plat, Dessert pour les oreilles, Thé offert !

Devenez partenaires de Drum-bass

Drum-bass, le magazine qui groove dans ta cuisine

Nouveau label à Strasbourg : Many Vibes, la broken family is back !

Commenter
Nouveau label à Strasbourg : Many Vibes, la broken family is back !

Après des débuts dans Steppah Huntah et Nu Tropic, la claviériste et choriste russe Olessia Tourkévitch alias Miss Oless et le saxophoniste et clarinettiste (également dans des groupes de Jazz Manouches ou de Klezmer avec Les Payroz’N, mais aussi Kerry Chandler lors de son passage au Living Room) Fabrice Lauer alias Madsax montent leur propre label Many Vibes où l’on trouvera leurs productions.

« Many Vibes » (plusieurs vibrations) est à comprendre tant sur le plan musical (Broken Beat, Electro Jazz, Latin) et en ce que les différents membres sont de différentes nationalités et d’influences divers à Strasbourg, ville Européenne : Miss Oless est de Moscou mais vit à Strasbourg, Madsax de Strasbourg, le DJ est Marocain, la chanteuse Jazz Soul Marya Valetta de Bratislava, BlueSmith un chanteur de Gospel anglais vivant à Paris....

Dès « Satisfy Me », on retrouve l’excellent Groove Latin de Steppah Huntah et chanteur BlueSmith à la fois Soul & sensuel à la Marvin Gaye et Funky, presque Hip Hop à la 2Pac et le saxophone soprano de MadSax sur les Beats, à la fois authentiques et dansants. Sur « Sex Crime », la voix de BlueSmith apparaît très différente, modifiée par les effets avec un backing de saxes plus ample, le riff de guitare funky, et les scats électros et la voix de MissOless aux claviers en montée sonore sur le refrain, puis la voix RENTRE dans la guitare. Miss Oless a étudié la musique classique et le Jazz, et ces influences restent présentes même si elle fait du Broken Beat.

L’influence de Nu Tropic (dont Steppah Huntah a assuré souvent la rythmique en studio pour le dernier album) se retrouve dans le côté Latin de la timbale chevauche le step qui danse en mode Batucada electro sur « I Love You » avec Mary Valetta en Betty Boop Funky toujours émouvante et dansante dans ce registre Soul Jazz passant du scat babillant aux mots et le tromboniste de Jazz Pascal Beck (Green Stuff, Sonando) improvisant sur la section de cuivres puis après une déflagration le jeu de claviers à la Sergio Mendès. D’un titre à l’autre, les transitions des Beats coulent toutes seules d’un rythme à l’autre comme dans un mix, nous entraînant dans un voyage au long cours. Dans « Sunny Mood », on découvre au premier plan la voix de MissOless en scat joyeux du babil aux mots, à une impro à la Elis Regina sur des cordes Orientales électroniques, même si comme disait Nougaro « Yapad »’paroles à cette chanson, mais une excellente intervention de MadSax en solo an ténor.

« You Are So Fine » profite de la bonne chanteuse de LS Brigandes plus R’N’B / Hip Hop, mais mélodique et voyageuse avec un vrai groove d’un débit rapide à la strophe avec le côté acidulé de Crystal Waters, plus lent et appliqué dans le refrain et encore un bon chorus de MadSax faisant son Macéo Parker dans « You Can Have Watergate », puis un bon tuilage des voix de la chanteuse et de MissOless jusqu’au final. « Broken Team » est le titre où MissOless m’a le plus impressionné vocalement en scat sur une bonne rythmique avec violons et claviers liquides, et dans la composition mais avec les moyens modernes qui permettent d’avoir un orchestre dans son laptop, mais laissant aussi la place à l’improvisation émouvante de MadSax en Live montant des basses émouvantes au cri dans l’aigu .

« Oless’s Dream » est un autre titre émouvant chanté par Oless, cette fois avec des paroles et une mélodie Soul, et c’est vraiment comme ça qu’on voit/ imagine Oless et son univers poétique et musical, petite libellule de Nuit Nabienne à la fois attentive, passionnée, un peu rêveuse mais avec aussi cette distance par rapport au monde électronique, butinant/voletant pour récolter ce qu’il y a à y prendre de modernité, mais venant de plus loin par sa culture et sa connaissance du Jazz, ce qui s’entend par une citation d’ « A Love Supreme » de Coltrane. Enfin, dans « Movement Obsession » on retrouve les tempos latins des percussions et la harpe du début d’ « Every Day » de Cinematic Orchestra (le premier disque Electro à avoir trouvé grâce à mes oreilles), puis les cuivres en diable de MadSax partent en Afro Beat modernisé à la Jimi Ténor, le clavier oriental en slave, puis MadSax pour une envolée brillante.

La Signature de Miss Oless, c’est peut-être dans le fond des touches de son clavier parfois le piano qui affleure avec un reste de mélancolie slave dans son côté Russe Scriabine/ Rachmaninov, ces cordes qui soudain se lèvent comme un tableau de Moussorgski pour Oum Kalsoum et cette voix qu’on ne lui connaissait qu’en choriste, qu’on découvre scattant et chantant désormais ses propres textes et émotions et façonnant pour Marya, MadSax ou d’autres ces écrins précieux dont elle a le secret. C’est désormais grâce à elle qu’on pourra les entendre dans de bons contextes Funkys & Electros, Steppah Huntah n’ayant pas d’actualité ! Et si on n’écrit plus de Symphonies sur du papier à portée jauni à l’intention des Rois, Reines et autres mécènes, tant mieux pour le dancefloor sur lequel on peut danse, mais elle se révèle une grande compositrice utilisant ces moyens modernes.

Many Vibes sera en Show Case (Miss Oless, Marya Valetta, MadSax, BlueSmith dans la Soirée Bar2Bar inaugurant le festival CONTRETEMPS 2011 MERCREDI 1er JUIN à partir de Minuit 30 au LIVING ROOM.

Broken-Beat , Deep-House , Electro-Groove , Future-Jazz , Presse et Partenariat , Strasbourg

Sois le premier à commenter

Fanpage facebook

A propos du site

Amateurs, connaisseurs, artistes, dj's ou internautes curieux de musiques nouvelles se croisent sur le magazine créé en 2000 par danYdan.
Drum-bass est un magazine collaboratif qui propose une information pointue et exhaustive sur la musique électronique et plus particulièrement sur les musiques broken beat et future jazz. Le magazine vit au rythme des concerts, des sorties de nouveaux albums et des rencontres avec les artistes.

Plus d'infos sur les rédacteurs du site.