• Dego & Kaidi Tatham : A Next Set A Rockers + vidéo
  • [Contre Temps 2009] Fanga fait résonner l'Afro Beat de Féla
  • Nathan Haines - The Chillifunk Years
  • Magnetic : Silent Storms
  • Le bon son du passé, présent et future compilé par Switch « Groov » Exp.
  • Nouvel album de Jazzanova
Drum-bass. Entrée, Plat, Dessert pour les oreilles, Thé offert !

Devenez partenaires de Drum-bass

Drum-bass, le magazine qui groove dans ta cuisine

Jazzanova : Of All The Things + vidéo Verve

Commenter
Jazzanova : Of All The Things + vidéo

On les voit tout le temps, sur une multitude de projets divers et variés (Secret Love, Blue Note Trip, l’OST de "Belle et Fou" sans évidemment oublier la gestion artistique de leur propre label Sonar Kollektiv) mais, mine de rien, avant celui-ci, Jazzanova n’avait sorti qu’un seul véritable album (In Between en 2002). Six ans plus tard, l’impression laissée par ce premier essai n’est pas inoubliable, il s’agit d’un bon album, "sans plus" pourrait on dire. "Of All The Things" arrive donc avec un statut d’album attendu de pied ferme par les fans du groupe mais aussi par la plupart des amateurs de Nu Jazz.

En six ans, beaucoup de choses se sont passées et la musique du groupe a fortement évoluée. Si, auparavant, Jazzanova était clairement un groupe de Nu Jazz, attaché aux machines, ce n’est plus forcement le cas aujourd’hui. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter un projet comme "Belle et Fou" (très porté sur la Soul et le Funk ou de constater les sorties récentes de leur label Sonar Kollektiv qui produit aujourd’hui des albums de Folk (Thief, le dernier Clara Hill), de Pop (Benny Sings) voire de Jazz (Christian Prommer’s Drumlessons, la compilation "Neu Jazz"...).

"Of All The Things" est donc assez logiquement un album qui n’a plus grand chose d’électronique. On entend là du R’n’B, du Hip Hop, de la Soul, loin des "Glow and Glare" ou des "The One-Tet". L’impressionnante liste des invités valide ce constat : José James, Phonte, Ben Westbeech, Leon Ware, Dwele... loin des amis et collaborateurs habituels du collectif berlinois. Pas de Clara Hill ni de Georg Levin ou de Capitol A, seul le groupe Thief répond présent sur le magnifique "Lie".

Tous ces invités font parfaitement honneur aux compositions sucrées et élégantes de Jazzanova. Leon Ware et Dwele font de "Rockin’ You Eternally" un morceau d’une classe folle, Phonte redevient l’excellent rappeur qui nous manque parfois un peu sur "So Far From Home", Azymuth (le légendaire groupe de Mamao Conti) nous offre une perle de musique brésilienne sur l’ensoleillé "Gafiera", Ben Westbeech est toujours aussi sautillant sur "I Can See". Bref, "Of All The Things" fait partie de ces disques où les collaborations ne sont pas là pour faire joli et vendre des copies mais plutôt pour apporter du talent et des idées. On ne s’en plaindra pas.

Vous l’aurez compris, ce deuxième album de Jazzanova est une réussite totale. Il synthétise brillamment la lente évolution du son des berlinois, passés de simple collectif de DJs a un véritable groupe de musique, capable de produire des perles de Soul ou de Hip Hop. "Of All The Things" est un disque solide et varié sans pour autant manquer de cohérence, les invités de marque associés aux composition du groupe donnent un ensemble puissant, mélodieux et tout simplement imparable.

Présentation de l’album "Of All The Things" et interviews de Jazzanova

Tracklist

  • 1 Look What You’re Doin’ To Me (feat Phonte)
  • 2 Let Me Show Ya (featPaul Randolph)
  • 3 I Can See (feat Ben Westbeech)
  • 4 Lie (feat Thief)
  • 5 Little Bird (feat José James)
  • 6 Rockin’ You Eternally (feat Leon Ware & Dwele)
  • 7 So Far From Home (feat Phonte)
  • 8 What Do You Want ? (feat Joe Dukie)
  • 9 Lucky Girl (feat Paul Randolph)
  • 10 Gafiera (feat Azymuth & Pedro Martins (aka Bazeado))
  • 11 Morning Scapes (feat Bembe Segue)
  • 12 Dial A Cliché (feat Paul Randolph)
Electro-Groove , Funk-Jazz , Future-Jazz , Hip-Hop , Nu-Soul , Video

5 Messages de forum

  • Jazzanova : Of All The Things + vidéo 30 octobre 2008 16:40, par erkul

    Celui qui a écrit cet article a du mal écouter "In Between" ou il est passé à côté, ce sont des choses qui arrivent.

    Jazzanova a évolué, heureusement pour eux et pour nous qui les suivons depuis plus de 10ans, mais de là à dire que leurs anciennes productions sont moyennes pour valoriser la nouvelle, c’est un peu limité comme critique.

    La bonne question concernant le nouvel album de Jazzanova est :

    Est-ce que ce dernier est vraiment aussi bon, avec 6ans d’expérience en plus pour Jazzanova, que ne l’était "In between" en 2002 ?

    Plutôt que "est-ce que "Of all the things" est-il meilleur si tu découvres les 2 albums aujourd’hui ?

    Réécoute ce disque et remet toi en 2002, ou écoute les prod de 2002, si tu étais trop jeune pour t’en souvenir et compare, tu rendras peut-être compte que ce disque est bien plus puissant qu’il en a l’air.

    Aujourd’hui c’est la fête, nous avons droit au 2ème album, profitons en et espérons qu’il nous laisse autant sur le cul qu’ in between !

    Erkul

    • Jazzanova : Of All The Things + vidéo 30 octobre 2008 17:46, par Soul Brotha

      Bonjour,

      Naturellement, pour préparer cette chronique, je me suis replongé dans l’écoute de "In Between". Ce que je veux dire, en "égratignant" quelque peu cet album, c’est que je le trouve un peu en deçà comparé aux autres travaux du groupe. C’est un album sympathique, comportant certains bons morceaux mais, comparé à ce qui a pu être fait sur un disque comme "Belle et Fou" ou sur les albums de Clara Hill ou Thief par exemple, c’est un peu plus "fade".

      Ces projets là dévoilent une facette plus "riche" du groupe que, je trouve, on ne ressent pas vraiment sur "In Between" mais que l’on retrouve sur "Of All The Things".

      En gros, j’ai un peu critiqué "In Between" en le replaçant dans le cheminement artistique du groupe mais intrinsèquement, nous sommes d’accord, c’est un bon album.

      Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire en tous cas.
      Cordialement.

      Voir en ligne : http://www.drum-bass.net/

  • Jazzanova : Of All The Things + vidéo 31 octobre 2008 17:58, par Erkul

    « Of all the things » est bien un album aux compositions élégantes et sucrées cela est bien résumé.
    La qualité de cet album est indéniable : qualité des arrangements, prestations des invités, qualité de la production, il manque cependant cette touche de génie, cette magie, cette étincelle qui rendait les compositions de Jazzanova si incroyables.

    Est-ce cela l’évolution du son Jazzanova ?

    Ou sont ces breaks ahurissants, ces basses si envoûtantes qui tournaient autour du rythme, ces multiples variations, subtiles synthèses entre jazz hip hop et bossa, même ces touches de claviers, aux sons si addictifs, ont disparu. La chaleur synthétique qui suintait s’est évaporée, pour laisser place à des émotions froides, dans un album qui se veut pourtant plus « roots ».

    Dans « Of all the things » tout y est formaté, aseptisé, aucune chance à un petit dérapage ou envolée, même les invités se retiennent, cela fait penser à certains arrangements de Quincy Jones où l’on se dit : « wouaa c’est beau, mais qu’est-ce qu’on se fait chier ! »
    C’est le terme, on s’ennuie, tellement léché que ça en devient presque lisse !

    Si « In between » était un ovni dans les productions de l’année 2002, « Of all the things » n’est qu’une production supplémentaire à classer dans les bacs Nu-soul.

    Passage de relais : bonne écoute aux nouveaux fans de Jazzanova, moi je raccroche.

    Erkul

    • Jazzanova : Of All The Things + vidéo 1er novembre 2008 13:52, par danYdan

      Les gouts et les couleurs, vous savez ce que c’est ;op

      Mais je suis d’accord avec toi Erkul, la première chose qui m’a frappé dans cet album c’est le manque de conviction par rapport aux styles "underground" défendu par les Jazzanova depuis très longtemps.
      En même temps il faut souligner une chose : lorsque "In Between" est sortie en 2002, le label Compost ressemblait encore a quelque chose et il représentait avant tout le son latin avant gardiste de la musique électronique. Maintenant c’est une bonne dose d’électro-pop/rock, on aime ou on n’aime pas mais c’est sur que l’évolution est plutôt curieuse.

      Aujourd’hui on dit que le label de Jazzanova est Sonar Kollektiv pourtant ce nouvel album sort sur une "major", pourquoi ?
      Cela correspond peut être à la fameuse évolution de ce groupe dont nous parlons, c’est à dire un besoin de reconnaissance au niveau international et ils ont décidé de faire des choix pas forcément en accord avec ce qu’ils représentent.

      Ce qu’il faut rajouter par rapport à "in Between" pour qu’on comprenne bien c’est que cet album n’a pas du tout marché !!
      Eh oui ça a été un flop total, mais par flop comprenez au niveau "charts", top 50 et tout le baratin parce que pour la scène nu jazz vinyles & co, tous les djs ont adoré cet album et l’ont acheté en vinyle (comme moi) ou en CD pour les autres.

      Donc la réflexion qu’il faut se faire sur le nouvel album de Jazzanova est, selon moi : ils ont fais un choix, respectons le mais n’oublions pas que c’est un groupe qui n’a sortie que 2 albums sur 20 ans de carrière donc tout demeure possible pour le future.
      Et pour ceux comme Erkul et moi qui n’avons pas super apprécié cet album soyons patient car Jazzanova reste encore et toujours une grosse référence de la musique électronique.

      Maintenant pour revenir à ce qu’a écrit SoulBrotha, je penses qu’il a donné un avis le plus objectif possible. Car c’est là toute la difficulté d’écriture d’une chronique, il faut essayer de donner envie aux lecteurs d’aller écouter le disque et au mieux l’acheter. C’est le rôle de Drum-bass en n’oubliant pas bien sur que si on aime pas on le dit. Mais la dessus j’aimerais dire que je n’accepte pas, en général, d’articles sur des disques que l’auteur a considéré comme mauvais car les raisons exactes sont le plus souvent très difficiles a connaitre alors que lorsque l’on aime quelque chose les références sont plus simple a donner.

      peace

      Voir en ligne : http://www.drum-bass.net/

      • Jazzanova : Of All The Things + vidéo 11 décembre 2009 11:18, par Arno

        Jazzanova a vraiment évolué entre ces deux albums. Personnellement, j’ai toujours du mal à rentrer dans "In Between" malgré que je ressens une grande qualité à l’écoute. "In Between" est très osé et bouscule l’oreille, avec pas mal de justesse. L’album "Of all the things" est beaucoup plus accessible, très (trop) consensuel dans un certain sens. Cet album n’innove absolument pas, à l’inverse de "in Between". Mais il est néanmoins très bon ! Deux styles différents avec pourtant une préférence pour "In Between" pour la prise de risque. Dans le style de "Of all the thing", il existe beaucoup mieux depuis longtemps (ce qui n’enlève évidemment rien au mérite de Jazzanova).

Fanpage facebook

A propos du site

Amateurs, connaisseurs, artistes, dj's ou internautes curieux de musiques nouvelles se croisent sur le magazine créé en 2000 par danYdan.
Drum-bass est un magazine collaboratif qui propose une information pointue et exhaustive sur la musique électronique et plus particulièrement sur les musiques broken beat et future jazz. Le magazine vit au rythme des concerts, des sorties de nouveaux albums et des rencontres avec les artistes.

Plus d'infos sur les rédacteurs du site.