• Sleep Walker - Into The Sun (2008)
  • La playliste de Barney en avril 2011
  • Dub Pistols : Speakers and Tweeters
  • Marva Whitney : I am What I am
  • Stark - Narita/Would You
  • Jeu Concours Papa Style et Baldas
Drum-bass. Entrée, Plat, Dessert pour les oreilles, Thé offert !

Devenez partenaires de Drum-bass

Drum-bass, le magazine qui groove dans ta cuisine

Franz Kirmann... Electronica ! l’interview

Commenter
Franz Kirmann... Electronica ! l'interview

Nous allons pouvoir en connaître un peu plus sur Franz Kirmann, jeune producteur, compositeur et DJ français vivant a Londres dont l’album ’Random Access Memories’ est bientot en bac ! Les auditeurs de PBB, la web radio de Laurent Garnier connaissent déjà son electronica accrocheuse !

François, peut être dans un premier temps peux tu nous dire comment tu en es venu à la musique ?

J’ai toujours été très sensible à la musique. Ma mère me passait des cassette des Beatles, d’Elvis et de Sinatra quand j’étais gamin. Je me rappelle surtout de Strawberry Fields que j’adorais... Après j’ai fait du piano et j’ai monté des groupes quand j’étais ado.

Tu es français mais tu vis a Londres. Penses-tu que le lieu importe beaucoup dans l’inspiration pour créer et composer une musique ?

Et bien j’ai toujours été attiré par l’Angleterre et Londres en particulier parce que je suis très vite tombé amoureux de la musique anglaise. Je dirai que Londres c’est un endroit très stimulant pour découvrir de nouveaux artistes, pour acheter des disques, pour promouvoir sa musique, toutes ces activités frénétiques autour de la musique. Il y’a vraiment une énergie incroyable dans cette ville. Maintenant pour composer et créer, du moins en ce qui me concerne, je dois être tranquille et seul.

Si je faisais de la Drum’n Bass ou du Dubstep peut-être, mais la musique que je fais, je n’ai pas besoin d’être à Londres pour la faire, elle n’a rien de Londonienne.

Personnellement je t’ai découvert il y a quelques mois en écoutant Pedro Broadcasting Basement (la web radio de Laurent Garnier) alors que ton premier EP ’Memoires / Scar’ est sorti en édtion ultra limité en 2007 chez Lona Recordings, un label de Hong Kong. On peut parler de reconnaissance a retardement ?

Quand Lona a sorti Mémoires/scars à Hong Kong, ça n’a eu aucun effet pour ma carrière. Personne dans le milieu de la musique en Europe, que ce soit radio, blog ou presse ne pouvait faire quoi que ce soit avec un mini CD à 50 exemplaires pressé à Hong Kong. Donc quand j’ai décidé de sortir ma musique moi même, je voulais ressortir les morceaux en Europe et leur donner une meilleure promotion. Aussi je voulais commencer en douceur, faire un ou deux maxis d’abord, et tout ça prend du temps. Le fait que quelqu’un comme Laurent Garnier aime ma musique et la joue, c’est pour moi une reconnaissance incroyable... C’est à retardement parce que certain morceaux de l’album traînent sur mon disque dur depuis des années !

’Little Baby Eyes’ a été remixé par Michael Fackesh (Funkstörung), c’est aussi un sacré signe de reconnaisance ?

Oui c’est vrai que dans la scène « IDM » comme on dit, c’est une sacré référence, donc ça fait plaisir. Mais contrairement à Garnier (que je ne connais pas personnellement), j’ai rencontré Michael à travers des amis. C’est un mec incroyable de talent et de gentillesse, mais bon j’ai quand même mis un an à oser lui demander un remix.

Little Baby Eyes video

Franz Kirmann - Little Baby Eyes (Fakesch Remix)

Peux tu nous parler de ’Liza’ ? Quel morceau !!! J’ai tout de suite adhéré, le genre de morceau qui semble être une évidence, comme s’il avait toujours existé tant la mélodie est accrocheuse. Qui est Liza ???

Merci. Le truc avec les titres dans la musique électronique, c’est qu’on ne peut pas se raccrocher à des paroles, donc il faut trouver un autre moyen. Personnellement j’aime garder une part de mystère dans la musique et les titres sont pour moi très important dans la musique instrumentale. Ils te donnent une direction, mais je n’aime pas quand ils t’en disent trop. Si je vous dis Liza c’est ma copine ou ma soeur, chaque fois que vous écoutez le truc vous penserez à ça. C’est mieux de rester dans le fantasme je pense, Liza peut être une personne différente pour chaque auditeur.

Franz Kirmann - Liza

Un autre frenchy expatrié a Londres, Jérôme Bazzanella aka Catalepsia a remixé ’Liza’ sur son label Days Of Being Wild en 2010 tout comme ton prochain EP ’Spinners’ qui sort ce mois ci en vinyle. Il y a longtemps que vous vous connaissez ?

Et bien, ça doit faire un peu plus d’un an, et puis Days Of Being Wild est aussi mon label ;-) Nous l’avons monté ensemble. Donc oui on est copains. Je l’ai aussi remixé en échange. On avait fait un split entre son label (Métis) et le mien (Photogram) et puis on s’est dit que ce serait bien de monter un truc ensemble, orienté dancefloor d’où Days Of Being Wild.

Franz Kirmann - Liza (Repeat Mix)

L’existence de remixes orientés dance-floor, c’est quelque chose d’important ? C’est vrai que tu es également DJ, j’imagine que çà influence tes compositions ?

En fait je suis pas vraiment DJ, dans le sens où je ne le fais pas assez souvent. J’aime bien le faire mais je suis plus un producteur dans l’âme. Sur mon album c’est un côté que je n’ai pas développé mais je sors Spinner en même temps parce que c’est important pour moi de dire qu’il y’a deux facettes dans ce que je fais. Comme avec le remix de Liza que j’ai sorti en même temps que l’original. Et puis le remix dancefloor c’est crucial à mon niveau parce que ça aide vraiment à se faire connaître. Il y’a un public plus large pour ça. Tu peux jouer le morceau en club sans plomber la soirée... Le truc c’est de le faire avec goût... ça c’est pas facile !

L’album ’Random Access Memoires’ sort le mois prochain, outre les morceaux issus des Eps existant il y a des inédits dont certains ou l’on entend ta voix chuchotée comme ’L’ennui’ ou ’Lexi’... Heureux j’imagine de pouvoir faire connaître de manière plus large ton ’son’ ?

Disons que je suis content d’enfin sortir l’album, je l’ai retardé pour plein de raisons. Je l’ai ré-écouté en entier l’autre jour après des mois et ça m’a fait bizarre, il y’a plein de trucs dessus qui appartiennent à un personne que je ne suis plus - la première démo de L’ennui par exemple date de 2001. En ce qui concerne ma voix, j’ai toujours un problème à l’entendre, je suis pas un très bon chanteur, mais j’aime les mélodies de voix... du coup je fous plein d’effets pour la cacher ! La voix c’est difficile dans l’électronique. J’aimerai l’utiliser plus... on verra. Peut-être le prochain disque aura plus de voix.

Parlons de tes influences. Sur ’L’ennui’, ta voix me donne l’impression d’écouter Encre (le projet de Yann Tambour sur Clapping Music) il y a t’il une filiation musicale entre vous ? C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de français faisant de l’électronica actuellement mise a part SayCet (qui sur son deuxième album s’est orienté plus vocal donc pop) et donc Encre parmi ceux que je connais. L’idéal pour évoquer les influences musicales de quelqu’un c’est de lui demandait de faire une K7 audio de ce qu’il écoutais ado !!! Pour toi çà donnerait quoi ?

J’aime beaucoup Encre, mais je ne pense pas avoir été, du moins consciemment, influencé par lui. J’écoutais beaucoup plus Gel : à la même époque. En ce qui concerne la K7 de mon adolescence il y’aurait vraiment des trucs variés ! Les albums qui m’ont marqués à l’époque sont violator, technique, the downward spiral, loveless, seventeen seconds et puis plus tard le post-rock et l’electronica de chez Warp. Et là je dis que les trucs cool pour l’interview.

Si on évoque Aphex Twin, Boards Of Canada, Tipper, Fennesz (que tu m’as fait découvrir ;o)) ... dans ma discothèque je range ta musique dans ce rayon !!! T’es d’accord ?

Je ne connais pas Tipper, mais pour le reste je penses que oui. Boards Of Canada est beaucoup cité quand on parle de ma musique. Ma grande claque des 10 dernières années c’est Fennesz. Son album Venice est incroyable.

Cadeau : ’The Point Of It All’ tiré de l’album ’Venice’ de Fennesz !

Ta musique est aussi hyper cinématique ! Faire de la BO de films çà te plairait ?

J’ai fait une BO pour un court-métrage – (disponible gratuitement sur ma page Bandcamp) et là je vais faire la musique pour un documentaire. Je suis très influencé par le cinéma. Je suis un cinéaste raté.

Un live de Franz Kirmann... Possible ?

Et bien oui, j’en fait pas mal à Londres. Prochain le 2 Juin, on fait notre première Days Of Being Wild party au Drop de Londres avec le français Remain (qui a remixé Spinner) et l’anglais Matt Walsh et bien sûr Catalepsia et moi.

Ton coup de coeur musical du moment ?

Memoryhouse, Junior Boys et puis le dernier Radiohead est quand même superbe. Et puis je réécoute Quiet City un album de Pan American (le projet solo de Mark Nelson, ancien Labradford)

quiet city (pan american)

Autres videos sur le ’son’ de Franz Kirmann

Découverte , Electro , Video

Sois le premier à commenter

Fanpage facebook

A propos du site

Amateurs, connaisseurs, artistes, dj's ou internautes curieux de musiques nouvelles se croisent sur le magazine créé en 2000 par danYdan.
Drum-bass est un magazine collaboratif qui propose une information pointue et exhaustive sur la musique électronique et plus particulièrement sur les musiques broken beat et future jazz. Le magazine vit au rythme des concerts, des sorties de nouveaux albums et des rencontres avec les artistes.

Plus d'infos sur les rédacteurs du site.